« Non, rien de rien. Non je ne regrette(rai) rien. »

Ils naissent d’un rien mais adoptent une place immense. Ils peuvent prendre des années à réaliser et s’éteindre le temps d’un battement de cil. Ils sont une simple idée, nés d’une blague douteuse et deviennent le fil conducteur de plusieurs années. Peu importe ce qu’ils seront, peu importe la finalité, ce qui compte c’est d’avoir pu les envisager. L’essentiel dans les projets c’est de s’autoriser à les imaginer, puis si l’audace et le courage passent par là et qu’ils rencontrent leur copine la chance alors les projets donnent de la perspective à nos lendemains. Ils sont des bouts de vie. Et quoi qu’il advienne, ils ne muteront jamais en échec, seulement en leçon pour nous rendre meilleur à la prochaine occasion. Inch’allah. On dirait la voix off à la fin d’un film ce que je viens d’écrire ! Spielberg ? Non, non c’est moi Aurélie.

Alors des projets en ce moment j’en ai des tas, je ne me suis jamais autorisée à en avoir autant. Peut-être par le manque de temps que je m’infligeais. Et je n’ai pas peur qu’ils ne se concrétisent pas. Je n’ai pas peur de les mettre sur pause. Et au moment où j’écris ceci, je me dis que le chemin parcouru depuis le premier article est riche de progrès.

Il faut commencer à songer à demain de manière concrète car même si on pense avoir le temps, on se réveille un matin et c’est déjà Noël… Vous m’avez comprise. Il n’y a pas seulement la roue qui tourne mais aussi et surtout LA grande aiguille qui fait qu’aujourd’hui devient hier beaucoup trop rapidement. Ma période de repos touche à sa fin et je dois dire qu’elle fût bien généreuse avec moi. Aujourd’hui il est temps de m’envisager dans cette nouvelle vie que je veux mener. Avoir un métier qui me plait, qui me correspond et qui me permet d’avoir du temps pour moi. Je vous vois venir « elle veut le beurre et l’argent du beurre » mais vous savez quoi ?! Je veux même la crémière OUI OUI ! Rien que ça… N’en déplaise à certains…

J’avais pour projet de devenir ébéniste. Un métier manuel, qui fait appel à ma tête pour son imagination et pas uniquement pour son talent à manager et régler des problèmes. Un boulot où je peux aussi bien bosser avec quelqu’un, que bosser pour moi à mon compte, un boulot où je peux potentiellement avoir mes week-ends. Car oui, je ne vais pas vous mentir je ne veux plus bosser le samedi NI le dimanche. C’est un critère parmi tant d’autres mais celui-ci serait sans négociation AUCUNE. Je reviendrais sur ce sujet plus tard…. (C’est un réel vrai sujet). Enfin bref, cette envie n’est pas soudaine mais je n’avais pas assez de courage pour l’évoquer et la faire exister. Projet mis sur pause prématurément puisque à la suite de plusieurs péripéties administratives mon dossier d’inscription n’est pas parti à temps… Alors me revoilà à la case départ. A la case nulle part. Si une catégorie de personnes sait depuis la naissance ce qu’elle souhaite faire, je ne fais pas partie de cette catégorie-ci. Le choix d’un métier n’est pas simple à 18 ans et croyez-moi il est tout aussi compliqué quand on en a 27.

A l’heure où tous mes amis ont une situation financière stable, qu’ils exercent le métier qu’ils voulaient, qu’ils peuvent s’autoriser à planifier mariage/bébé, tout ce dont je suis sûre là actuellement c’est que mon frigo est plein et que par conséquent je vais pouvoir faire de bons petits plats. Pas mal hein… Et surtout, parce que ça c’est LE projet que je voulais concrétiser plus que tout : mon exposition à moi, de mes peintures à moi, arrive à très grands pas. Elle se fit attendre , certes, mais je suis heureuse de savoir que ce projet-là, deviendra un moment présent puis un souvenir. C’est beau non ?

La morale de l’histoire, c’est qu’il n’y en a pas! Rêvez, imaginez, pensez, envisagez, désirez, ambitionnez autant que vous respirez. Car c’est ça être vivant.

Bien à vous. Aurélie

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s